MASKNE : QU’EST-CE QUE C’EST ET QUELLES SONT LES CAUSES

La pandémie de COVID-19 a entraîné de nombreux changements dans notre vie. Parmi eux, l’utilisation quotidienne de masques de protection dans les lieux publics est l’un des moyens les plus efficaces pour réduire la circulation du virus. L’utilisation prolongée de ces dispositifs de protection a toutefois pour effet secondaire l’apparition d’acné sous le masque, également appelée Maskne. Ce terme vient de la fusion des mots « mask » et « acné » et désigne l’éruption cutanée provoquée par l’utilisation prolongée du masque, qui, s’il est porté correctement, ne permet pas à la peau de respirer correctement et provoque l’accumulation d’impuretés dans la zone située en dessous. Sur la peau du visage, il favorise la formation d’un microclimat qui augmente la prolifération fongique et bactérienne. Un mécanisme qui facilite à son tour l’obstruction des pores, la production de sébum et la formation de points noirs et de boutons.

En réalité, le maskne n’est pas une typologie d’acné , mais une inflammation du follicule pileux. Il se produit généralement sur les zones du visage où le masque est placé, c’est-à-dire principalement sur les joues, le contour des lèvres, le nez et le menton, et touche particulièrement les personnes à la peau sensible, grasse, acnéique ou facilement irritée.

 

 

TROIS BONNES PRATIQUES POUR TRAITER LE MASKNE

En plus du traitement suggéré par le dermatologue, il existe de bonnes pratiques qui peuvent nous aider à prévenir et à atténuer les ennuis de l’inflammation due au maskne. Voyons-les ensemble !

 

1. CHANGER LE MASQUE FRÉQUEMMENT

La première étape pour éviter l’apparition du maskne, ou pour éviter de l’aggraver s’il est déjà présent, est de changer fréquemment le masque.

Si vous utilisez un masque chirurgical jetable, il est essentiel de le changer après chaque utilisation afin de minimiser le risque de concentration de sébum et de saleté dans la couche sous-jacente. L’utilisation des masques FFP2 et FFP3augmente le risque de développer le maskne. L’adhérence accrue au visage favorise l’accumulation d’humidité et le frottement continu contre la peau. Ces masques peuvent être jetables ou réutilisables, mais ils doivent être désinfectés après chaque utilisation. Si, en revanche, vous choisissez d’utiliser un masque en tissu, il faut le laver tous les jours.

 

2. UN BON NETTOYAGE

Une deuxième étape importante pour prévenir et guérir l’acné du masque facial est le nettoyage correct du visage. Avant et après l’utilisation du masque, il est important de se laver le visage pour éliminer les impuretés présentes sur la couche superficielle de la peau afin de favoriser l’oxygénation.

Le nettoyage doit être effectué en utilisant des nettoyants doux, sans parfum et avec le rinçage. Les détergents contenant des tensioactifs agressifs et potentiellement irritants, tels que ceux contenant des sulfates, ne sont pas recommandés. Ils auraient l’effet inverse de celui recherché : l’élimination excessive de sébum conduit notre peau à en produire plus que la quantité normale. Optez donc pour un nettoyant biologique !

Les mouvements de nettoyage doivent être doux pour ne pas répandre l’inflammation sur la peau de votre visage et favoriser l’apparition d’autres boutons.

N’oubliez pas d’appliquer le tonique visage immédiatement après le nettoyage. Bien qu’il s’agisse d’un produit souvent négligé, le tonique possède des fonctions très importantes, surtout contre la maskne, notamment :

  • Il soulage la peau irritée et rougie ;
  • Il aide à maintenir une bonne hydratation ;
  • Il prépare la peau à mieux recevoir les soins ;
  • Il rafraîchit, laissant une sensation de propreté.

Le type de tonique le plus approprié pour la maskne est l’hydrolat, un produit 100% naturel à la texture extrêmement légère, obtenu par le processus de distillation à la vapeur d’huiles essentielles. Utilisez un hydrolat de sauge biologique, si vous avez une peau grasse et impure, et un hydrolat de rose de Damas, si vous avez une peau sèche ou mature.

Elle est bonne pratique de vaporiser de l’hydrolat sur votre visage tout au long de la journée, en abaissant le masque chaque fois que possible. Il apportera de la fraîcheur à la peau et soulagera la sensation d’inconfort causée par les irritations.

Les toniques à base d’alcool ne sont pas recommandés, surtout en cas de masque, car ils facilitent la déshydratation de la peau et peuvent provoquer un effet irritant.

 

3. GEL D’ALOE VERA

Une autre bonne pratique dans le cas du maskne consiste à utiliser des remèdes naturels, tels que le gel d’aloe vera. L’aloe a une action anti-inflammatoire et séborégulatricequi aide à traiter des symptômes, tels que les boutons et les gonflements. Il rafraîchit la peau et apaise les inflammations, y compris celles causées par le maskne. Il possède également des propriétés antiseptiques et antibactériennes qui aident la peau à se débarrasser de l’accumulation de toxines et de substances nocives.
Voici donc quelques conseils à suivre si vous essayez de prévenir ou de combattre l’acné sous le masque !

 

 

Nous vous proposons :

 

Lait démaquillant à l’Aloe Vera et aux Agrumes 150 ml

lait démaquillant bio maskne

 

 
Hydrolat de Rose de Damas 100 mlHydrolat de Rose de Damas 100 ml

hydrolat de rose de damas maskne

 

Hydrolat de Sauge 100 ml

hydrolat de sauge maskne

 

Gel Aloe BIO Pur 99% 150 ml

gel aloe bio maskne

 

 

Vérifié indépendamment
163 avis
Aprire la chat
1
💬 Ti posso aiutare?
Ciao 👋
Ti posso aiutare?